Agenda : ça se passe à Grenoble, RDV le 15 Décembre 2011 au septième « Café chez DD »

Le C3D devenu une association en avril 2011, organise son septième Café chez DD le jeudi 15 décembre 2011 au restaurant d’entreprise OChêne à Inovallée, Meylan.
Le C3D qui est plus ouvert qu’un simple club, vise le partage des bonnes pratiques professionnelles du DD et s’adresse à toutes les personnes physiques intéressées par le DD.
Il a la particularité de regrouper des professionnels du monde de l’entreprise, de la recherche, des collectivités et des services autour du DD.
Pour la première fois le rendez vous du « Café Chez DD » a lieu à Grenoble. Une belle occasion d’ouvrir son réseau.
Informations et inscriptions sur le site du C3D.

Le DD en marche : ISO 26000 en Midi Pyrénées

J’ai participé le 22 novembre 2011, au Colloque « ISO 26000: un an après« ,  organisé par le Club des dirigeants durables de Midi-Pyrénées et le CHEE & DD (Collège des Hautes Etudes en développement durable) en collaboration avec  la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Région Midi-Pyrénées.

Les interventions remarquablement animées par Valérie Portarrieu visaient le partage des premières bonnes pratiques régionales. Programme en suivant le lien ici.

Ce que j’ai retenu de cet après midi :

1- Des réseaux d’acteurs économiques du DD se sont constitués en 2010 et 2011, impulsés notamment par la CRCI :

  • le Club des Dirigeants Durables lancé en février 2011, qui réunit des PME engagés dans une démarche ISO 26000
  • le CHEE & DD qui propose un cycle de formation au DD à destination des responsables d’entreprises et de collectivités locales
  • le Club Midi-Pyrénées, M2D du Conseil en management du DD qui s’est créé dans la continuité de l’opération d’accompagnement des entreprises au DD.

2- Chacune des entreprises témoins  reconnait des bénéfices considérables à la démarche ISO 26000, notamment

  • apport de cohérence et de formalisation quand une politique DD était déjà existante
  • apport d’une méthodologie solide pour construire la stratégie DD d’une entreprise
  • apport de visibilité et de lisibilité en terme de DD en interne et en externe.

3- Les limites d’une démarche qui n’est pas certifiable :

  • des démarches d’évaluation et de labellisation portées par des organismes privés qui risquent de réduire la portée de l’ISO-26000 à ce qui est le plus facile à quantifier.
  • des risques d’usurpation de la norme par des entreprises (à l’instar de ce qui se fait pour greenwashing).
  • la difficulté aujourd’hui de valoriser et de contrôler l’engagement des entreprises dans l’ISO 26000 dans les passations de marchés.

4- L’ISO 26000 doit être considéré comme une opportunité pour créer une dynamique de partenariat territorial entre les entreprises et collectivités territoriales.

5- Un an après, il est encore trop tôt pour tirer des premières conclusions. Cependant C.Brodhag – que j’ai toujours autant plaisir à écouter – invite les acteurs du DD à construire des « lieux » pour que les institutions et les acteurs économiques se rencontrent et construisent ensemble les outils de la mise en pratique de l’ISO 26000, par l’entrée territoriale et/ou par les filières professionnelles.

Je lui laisse le mot de la fin, rapporté par Touléco GreenBusiness.

Les interventions sont en ligne sur le site de la CRCI.

D’Est en Ouest : pour suivre l’actu ISO 26000 (indépendante) en Rhône-Alpes inscrivez vous sur la plateforme d’Agora 21 dédiée.

Pour une première évaluation de votre entreprise une grille est mise au banc d’essai Diag 26000